Code Moral du Karaté


Le karaté est régi par 9 vertus que doivent suivre tous les karatékas qui se respectent. Ils doivent avoir un comportement loyal, juste et honorable afin de s’ouvrir aux autres et être en paix avec soi-même.

Meiyo / l’Honneur

C’est la qualité la plus importante pour un karatéka.Afin d’atteindre le statut de Budoka (guerrier) il faut être honorable. De cette première vertu découlent toutes les autres vertus du code moral du karatéka.

Chujitsu / la Fidélité

Devoir et nécessité absolue de tenir ses promesses et ses engagements envers autrui et soi-même.

Makoto / la Sincérité

Qualité de celui qui ne ment pas, qui n’est pas équivoque, qui est authentique dans ses agissements.

Yûki / le Courage

La force de l’âme qui fait braver le danger ou la souffrance s’appelle le courage. Ce dernier permet d’affronter toutes les épreuves et adversaires.

Shinsetsu / la Bonté

Etre respectueux de son prochain et de la vie sont des marques de bonté et de bienveillance qui découlent directement du courage.

Kyoken / l’Humilité

L’orgueil et la vanité freinent considérablement l’apprentissage du code moral et de soi-même de façon objective.

Tadashi / la Droiture

C’est suivre la ligne du devoir, sans jamais s’en écarter. Savoir prendre une décision juste, raisonnable et honorable.

Sonchoo / le Respect

La droiture veut dire aussi respecter autrui y compris son adversaire.

Seigyo / le Contrôle de soi

Une part importante de l’apprentissage du karaté se base sur la maîtrise de son instinct et de ses gestes dans n’importe quelle situation.

Le karatéka doit respecter le code moral mais aussi avoir toujours en tête les vingt préceptes du karaté-do de son maître fondateur, Gichin Funakoshi :

1) Karate wa rei ni hajimari rei ni owaru koto : Il ne faut pas oublier que le karaté commence par le salut et se termine par le salut.

2) Karate ni sente nashi : En karaté, on ne prend pas l’initiative de l’attaque.

3) Karate wa gi no tasuke : Le karaté est un complément de la justice.

4) Mazu jiko o shire shikôshite hoka o shire : Connais-toi d’abord toi-même, ensuite connais les autres.

5) Gijutsu yori shinjutsu : En art, l’esprit importe plus que la technique.

6) Kokoro wa hanatan koto o yôsu : L’important est de garder son esprit ouvert sur l’extérieur.

7) Wazawai wa ketai ni shôzu : Le malheur provient de la paresse.

8) Dôjô nomi no karate to omou na : Ne pense pas que l’on fasse du karaté seulement dans le dôjô.

9) Karate no shugyô wa isshô dearu : L’entraîment en karaté se poursuit tout au long de sa vie.

10) Arayuru mono o karateka se soko ni myômi ari : Vois tous les phénomènes à travers le karaté et tu trouveras la subtilité.

11) Karate wa yu no gotoku taezu netsu o : Le karaté est comme l’eau chaude, elle refroidit dès qu’on cesse de la réchauffer.

12) Katsu kangae wa motsu na, makenu kangae wa hitsuyô : Ne pense pas à gagner, mais pense à ne pas perdre.

13) Teki ni yotte tenka seyo : Change selon ton adversaire.

14) Ikusa wa kyojitsu no sôju ikan ni ari : L’essentiel en combat est de jouer sur le faux et le vrai.

15) Hito no teashi a ken to omoe : Considère les membres de l’adversaires comme autant de sabres.

16) Danshi mon o izureba hyakuman no teki ari : Dès qu’un homme franchit la porte de sa maison, il peut se trouver face à des millions d’ennemis.

17) Kamae wa shoshinsha ni, ato wa shizentai : Prends la garde comme un débutant, ensuite tu peux te tenir naturellement.

18) Kata wa tadashiku, jissen wa betsumono : Il faut exécuter correctement les katas, ceux-ci sont différents du combat.

19) Chikara no kyôjaku, karada no shinshuku, waza no kankyû o wasureru na : N’oublie pas la variation de la force, la souplesse du corps et le rythme dans les techniques.

20) Tsune ni shinenkofû : Pense et élabore toujours.

comments ( 0 )

*Leave a reply*